AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours /formations /école d'art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kumo
Modérateur
Modérateur
avatar


MessageSujet: Cours /formations /école d'art   Sam 13 Fév 2016 - 9:05

Beaucoup de jeunes (et de moins jeunes) m'avaient déjà contacté sur facebook ou via mon site pour me demander si j'avais moi-même suivis des  cours de dessin et mon avis sur le sujet. J'ai déjà du apporter des éléments de réponses au fil de nos discussions sur le forum, mais ce sujet permettra à tous ceux qui le souhaite de raconter leurs expériences dans ce domaine ou de poser des questions.

Pour ma part comme certain le savent déjà, après mon BAC je me suis inscrite à une formation à distance. J'avais choisie cette option, car ma santé n'étant pas au top niveau à l'époque, je ne me voyais pas intégrer une école d'art (et surtout je débutais totalement en dessin).
Cette formation promettait un suivi de plusieurs professionnels, des fascicules sur différent sujet (comme l'anatomie, la perspective...etc) et des devoirs qui seraient commentés, notés et corrigés.

En définitive les premiers colis arrivaient et j'étais toute excitée à l'idée de me lancer, je faisais mes devoirs consciencieusement et attendais les résultats avec impatience. Malheureusement ceux-ci revenaient souvent avec une simple note et un commentaire qui tenait sur une ligne (voir pas de commentaire du tout).
Comme vous vous en doutez ma motivation s'est vite envolée, d'autant plus que les fameux devoirs n'étaient pas très palpitants (faire une nature morte aux pastels secs, dessiner une main et un pied à l'encre...bref). Les devoirs où je prenais le plus de plaisir étaient ceux de l'option que j'avais choisi "retouche numérique". On nous demandait de faire des montages sur le gigantisme, le surréalisme, d'imaginer des couverture au livre "L'île du Dr.Moreau" (excellent livre que je connaissais déjà). C'est via les montage que j'ai donc commencé à utiliser gimp, puis photoshop.

Mais en définitive, j'ai bouclé ma formation en faisant passer à la trappe une dizaine de devoirs qui ne me faisaient pas du tout envie et pour lesquels j'avais l'impression de perdre mon temps. Cette formation n'était ni diplômante ni qualifiante (comprenez par là que cela ne correspond pas à un BAC +3), j'ai seulement reçue une jolie attestation de fin de formation qui est perdue quelque part dans mes papiers.

Ce que cette formation m'a apporté c'est de pouvoir tester des techniques de dessin que je n'aurais peut être pas eu la curiosité de tester par moi-même. Je me suis également découvert un certain plaisir à faire des photo-montages (même si je n'en fais plus maintenant ^^').
Ce qui m'a le plus déçu c'était clairement les remarques des sois disant professeurs (qui n'en sont pas et ça se sent, on peut très bien dessiner et ne pas être du tout bon pédagogue...). Bien souvent elles ne donnaient aucune clé pour s'améliorer, elles ne prenaient pas en compte le niveau des élèves (avec qui j'échangeais via un forum) et étaient parfois décourageantes. J'ai même vu le cas d'un professeur qui avait mis son objectivité à la poubelle apparemment, puisqu'il saquait toutes les personnes qui avaient un style un peu orienté manga.

Donc en conclusion, j'ai bien plus progressé via mes dessins et projets personnels que via cette formation. C'est le plus mauvais des compromis à mes yeux, car on n'a pas la liberté de l'autodidacte et pas non plus le suivi et la rigueur d'une école. Bref, je déconseille la formation à distance.

Voilà n'hésitez pas à donner vos avis et poser vos questions si vous en avez ^^

________________________
Mon site
Ma page facebook
Mon deviantart


Dernière édition par Kumo le Lun 15 Fév 2016 - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigouze

avatar


MessageSujet: Re: Cours /formations /école d'art   Dim 14 Fév 2016 - 14:04

De mon point de vue, l'utilité des cours de dessin est toute relative.
Je peux d'autant plus l'affirmer que je suis moi-même tombé dans le "piège" des cours de dessin...

_ Déjà, il n'est nul besoin de prendre des "cours" pour apprendre les principes théoriques de base (théorie de la couleur, règles de composition d'image, de perspective, anatomie, proportions etc.) ainsi que toutes les techniques qui peuvent permettre de mieux dessiner et aider à progresser : pour cela, la Fnac et le web sont nos amis ^^
(D'ailleurs, si l'acquisition de ces savoirs théoriques peut éventuellement aider à mieux dessiner, ce n'est pas forcément le cas non plus. Même si ça aide un peu, ce n'est pas parce qu'on connait bien ces principes théoriques de base qu'on sera pour autant capable de faire une belle peinture, de dessiner une jolie main, un personnage anatomiquement juste, un beau paysage etc. Certains connaissent bien ces principes théoriques mais ne dessinent/peignent pas super bien pour autant –un certain nombre de mes profs était d'ailleurs dans ce cas-là ^^-, tandis que d'autres ne connaissent même pas ces principes théoriques, mais, pourtant, font de très jolies choses « d’instinct »).

_ Nul besoin de prendre des cours pour tester de nouvelles techniques, de nouveaux médiums, du nouveau matériel, être conseillés et apprendre à s'en servir correctement : là encore, la Fnac et le web sont nos amis.
_ Nul besoin de prendre des cours pour avoir des natures mortes et des modèles vivants à portée de crayon. Pour ça il y a le grenier de mamie ^^, la famille, les gens qui circulent dans les rues et sur la place publique ^^, sans parler de tous ces délicieux sites web qui permettent d'avoir accès à des modèles nus de tous les morphotypes, de tous les genres, de tous les âges, dans toutes les positions et selon tous les points de vues possibles et imaginables, si vous voyez c'que j'veux dire ;) . (Quitte à bosser, autant joindre l'utile à l'agréable ;) )

_ Personnellement, le fait qu'un prof passe derrière moi pour donner son appréciation et/ou corriger mon dessin en me disant : "Ha non, ça, tu vois, c'est plus par-là, c'est plus comme ça, il vaut mieux que tu fasses ça comme ça", ne m'a fondamentalement jamais aidé à progresser, ne m'a jamais empêché de faire d'autres dessins "erronés" par la suite, ni même de refaire les mêmes erreurs un peu plus tard. Quand on dessine, on ne pense pas du tout aux corrections que le prof a pu apporter à nos précédents dessins. Et puis, les corrections apportées à de précédents dessins ne sont pas forcément utiles à la bonne réalisation du dessin en cours : à chaque nouveau dessin de nouveaux « défis » et de nouvelles erreurs. Si certaines corrections peuvent effectivement nous « profiter », nous rester en mémoire et engendrer une légère modification de notre façon de faire, une légère amélioration, la grosse majorité d’entre elles ne nous profite pas du tout et tombe inexorablement dans l’oubli...

_ Parmi tous les élèves qui suivent les mêmes cours, il est de fait que certains progressent bien et même beaucoup, tandis que d'autres progressent moins voire pas du tout.
Ce qui prouve que la progression de chacun dépend moins du cours en lui-même que de chacun des élèves.
Tout dépend finalement de la façon dont chacun va s'investir et travailler, de l"'intensité" de l'investissement de chacun (cad la motivation, l'envie/besoin que chacun a ou non de se donner à fond, l'énergie que chacun y met...) mais aussi de la "qualité" de l'investissement de chacun (cad les "facilités" de chacun, la sensibilité, l'intelligence, la créativité et l'imagination que chacun y met...), lesquels sont en partie conditionnés par la psychologie de chacun (Cf croyances limitantes et croyances stimulantes, ces certitudes plus ou moins inconscientes que l’on nourrit vis-à-vis de nous-mêmes et qui ont un impact considérable sur la façon dont on monopolise/exploite et développe ou non toutes nos qualités, capacités, compétences, atouts, talents… ; La « peur de réussir » peut aussi constituer un frein à la progression ; La « peur d'échouer » peut autant constituer une puissante motivation/stimulation favorisant l'investissement et la progression, qu'engendrer un stress et une pression qui peuvent déstabiliser, faire perdre les moyens et ainsi freiner la progression et augmenter les risques « d’échec »...).

_ Certes, les cours nous imposent des "contraintes" (contraintes de sujets, de médiums, de techniques, de façon de faire, de formats, de matériel, de temps etc.) et nous obligent aussi à travailler et à produire (bénéfique pour celles et ceux qui ont parfois la procrastination un chouillat plus forte que la passion -suivez mon regard *///* -), ce qui peut bien évidemment s'avérer favorable à la progression.
Ceci étant, nul besoin de prendre des cours pour cela. Avec un peu de discipline personnelle et d’auto-motivation, rien ne nous empêche de nous imposer ce genre de contraintes par nous-mêmes.

_ Certes, lorsque les cours sont gérés par des profs qui savent les rendre intéressants, qui savent transmettre leur passion, stimuler, motiver, mettre en confiance etc., ces cours peuvent effectivement constituer la petite étincelle qui va venir "embraser" notre passion artistique et nous donner envie de nous investir davantage, de travailler, ce qui sera favorable à notre progression.
Mais même alors, même si c'est un prof et son cours qui génèrent en nous cette motivation et cette envie de nous investir et de nous donner à fond qui nous permettent de progresser, au final, cette progression n'est fondamentalement due qu'à notre seul investissement personnel, à notre seul travail à nous !
Donc, là encore, ce qui fait progresser, ce n’est pas le cours en lui-même, mais notre propre motivation, notre propre investissement personnel, notre propre travail.
Et cette motivation, cette envie de s'investir, de se donner à fond et de travailler, on peut parfaitement la générer soi-même ou la trouver ailleurs que dans un cours (en montant des projets avec des amis par exemple…).

_ A l'inverse, il y a aussi des cours qui nous contraignent à l'excès et qui ont le don de tuer la motivation, de tuer l'envie et d'étouffer la passion :'(
Le genre de cours auxquels j'ai malheureusement eu droit... J'ai personnellement "subi" une année d'arts appliqués à l'école Pivaut de Nantes. Une école dans laquelle ils avaient à coeur de nous déstabiliser au maximum en nous contraignant sur tous les plans (sujets, médiums, techniques, façon de faire, formats, matériel, temps etc.) et en nous écrasant sous une quantité de travail énorme (pour nous mettre d'emblée dans les conditions professionnelles, nous faire "oublier le plaisir de dessiner pour favoriser la technicité et la productivité" (sic), nous obliger à faire de la qualité en quantité en temps et en heure, nous obliger à aller à l'essentiel, à être plus rapide et plus précis etc.), ce qui m'a tellement déstabilisé, épuisé et stressé que je n'arrivais plus à rien. "Sortir de sa zone de confort" peut effectivement faire progresser, mais il y a des limites xD Au final, c'est pendant cette année de cours intensifs que j'ai pris le moins de plaisir à dessiner et que j'ai fait les dessins les plus mauvais ! xD Ca m'a tellement frustré, dégoûté et blasé que j'ai laissé tomber cette école et que je n'ai plus touché un crayon pendant presque deux ans !
Rétrospectivement, si je n'avais pas voulu prendre des cours intensifs dans le naïf espoir de "progresser rapidement", je n'aurais peut-être pas perdu trois années... Si, pendant ces trois années, je m'étais simplement contenté de travailler tranquillement, dans mon coin, au bout du compte, j'aurais peut-être bien plus progressé (et qui plus est dans de bien meilleures conditions de plaisir et de "confort" -liberté de sujet, de médium, de technique, de format, de temps, liberté de travailler à son rythme, où on le veut, quand on le veut, comme on le veut-) qu'en ne faisant plus rien pour cause de frustration, de dégoût et de blase engendrés par une formation intensive que j'ai voulu suivre par désir de progresser rapidement xD Comme toujours, quand on en veut trop et trop vite... ><°
Je précise que je n'étais en aucun cas frustré, dégoûté et blasé parce que j'étais un "mauvais élève". A ce qu'il paraît, on était une bonne promo et j'étais 8 ème sur 90 (les grosses classes d'une usine à fric ><°). Donc je n'étais apparemment pas si mauvais que ça. Seulement, dans de telles conditions de travail, mes dessins étaient bien plus mauvais que ceux que je pouvais faire habituellement, et je n'avais franchement plus aucun plaisir, plus aucune satisfaction et plus aucune motivation à dessiner. (Ceci étant, certains s'y sentaient bien, c'est au cas par cas ^^)
Bref, prendre des cours m'a personnellement bien plus porté préjudice qu'autre chose et a plutôt contribué à me frustrer, me dégoûter, me blaser et, au bout du compte, à freiner -et même stopper- ma progression. En plus de me faire perdre une année d'études et beaucoup d'argent. Il n'y a vraiment qu'en travaillant tout seul, à mon rythme, où je le veux, quand je le veux et comme je le veux, que j'ai pu conserver la motivation et le plaisir indispensables pour avoir envie de continuer de m'investir, de travailler, de me donner à fond, et ainsi de progresser.
Tous mes meilleurs dessins (ceux que je vous présente ici) ont été réalisés avant que je fasse cette année d'arts appliqués, et quelques années après, lorsque l'envie et le plaisir de dessiner me sont finalement revenus.

Par ailleurs, quand je vois à quel point toutes celles et ceux qui ont tenu bon et sont allés jusqu'au bout de cette école sont pratiquement tou(te)s sorti(e)s avec un style graphique quasi-indifférencié, je me dis que ce genre d'école a aussi tendance à nous couler dans un certain moule graphique et à "pervertir" notre personnalité stylistique.

Donc, bon, au final, prendre des cours de dessin peut aussi ne pas être une bonne chose et peut même s'avérer particulièrement contre-productif...

• Tout ça pour dire que, bien que cela dépende à la fois de la nature/qualité des cours en eux-mêmes et de la façon dont chaque élève "appréhende" ces cours, si certains cours peuvent parfois contribuer à nous mettre en confiance, à nous stimuler, à nous motiver, à "embraser" notre passion artistique, et ainsi nous donner envie de nous investir, de travailler, de nous donner à fond, ce qui permet de progresser, à l'inverse, certains cours peuvent au contraire nous déstabiliser, nous frustrer, nous dégoûter, nous blaser, tuer la motivation, le plaisir et la passion, étouffer toute envie de nous investir, de travailler, de nous donner à fond, et ainsi freiner voire même stopper notre progression.
Mais de toute façon, au bout du compte, ce qui permet de progresser, ce ne sont pas du tout les cours en eux-mêmes, uniquement notre propre motivation, notre propre investissement personnel, notre propre travail, travail, travail...
Les principes théoriques du dessin, les techniques, les natures mortes, les modèles vivants, on peut les trouver ailleurs. Avec un peu de discipline, on peut s'imposer à soi-même les contraintes nécessaires à la progression. La motivation/stimulation, on peut la générer soi-même et/ou la trouver ailleurs. Quant aux appréciations et aux corrections des profs, elles ne m'ont personnellement jamais vraiment aidé à progresser, ou alors vraiment très peu…

• Aucun cours, aucun prof ne peut nous « apprendre » à bien dessiner.
Le dessin ne « s'apprend pas », il se pratique. Troll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyphis
Super Poulpe
Super Poulpe
avatar


MessageSujet: Re: Cours /formations /école d'art   Dim 14 Fév 2016 - 19:46

Je suis tout à fait d'accord avec la petite conclusion de Guigouze: le dessin ne s'apprend pas, il se pratique.

J'ai pris des cours de dessin à hauteur d'une fois/semaine pendant près de deux ans. Ces cours étaient réservés aux enfants et adolescents, donc vous vous doutez bien qu'on y apprenait pas la perspective ou l'anatomie, mais plutôt des techniques simples (par exemple inspirée de la peinture aborigène) et surtout BEAUCOUP de recopiage de dessin dans des livres.
L'ambiance générale de ces cours étaient vraiment chouette, mais déjà à cette lointaine époque j'avais envie de dessiner ce que MOI j'imaginais sans avoir à me conformer à des styles, des techniques, et tout le bordel.

BREF
Je suis assez pour les cours/formations pour ceux qui veulent devenir des professionnels, qui veulent vivre de leur passion, ou tout simplement pour ceux qui veulent maîtriser les techniques. Mais je trouve que les cours nous empêche aussi de nous exprimer, ce qui pour moi est le but principal de l'art.
(cette vision est strictement subjective)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours /formations /école d'art   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours /formations /école d'art
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de danse orientale école mambo rock/chène Bourg Genève
» Changer d'école en cours d'année?
» Cours Risques ouvert aux professionnels de la Conservation - fin mars 2009 - Haute école de Conservation-restauration Arc de La Chaux-de-Fonds
» école de danse de genève l'imprimerie
» morale et education civique à l'école

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les dessineux :: Et si on parlait dessin ? :: Débats & discussions artistiques-
Sauter vers: